Avoir recours à un by-pass gastrique en Tunisie est conseillé pour traiter l’obésité morbide à un prix peu onéreux tout en ayant un résultat satisfaisant au bout de quelques semaines.

Cette intervention bariatrique n’est faisable que si l’indice de masse corporelle de l’individu est supérieur à 45khg/m2 et que s’il ne souffre pas de pathologies graves comme le cancer.

Principe opératoire

bypass-gastrique-chirurgie-obesite-tunisieElle se base sur le phénomène de restriction stomacale. Après l’anesthésie et les examens préopératoires, le chirurgien pratique sous laparoscopie des coutures modifiant la forme de l’appareil digestif. En effet, il en résulte la formation d’une poche qui va se vidanger directement dans une longue portion de l’estomac sans passer par l’itinéraire ordinaire. Par conséquent, la sécrétion de la ghréline, hormone responsable de l’appétit va diminuer d’une façon remarquable.

Cette chirurgie de l’obésité induit une malabsorption de la nourriture dès la première semaine postopératoire. Les sutures sont faites par des agrafes inoxydables et d’une manière à ne pas provoquer d’hémorragies.

La durée de l’opération est assez longue, elle est estimée à 3 heures avec une hospitalisation qui peut s’étendre jusqu’à 5 jours.

Les suites opératoires

Le patient opéré est obligé de suivre des instructions médicales, hygiéniques et alimentaires afin de minimiser les effets secondaires.

Un régime alimentaire bien strict est établi, il se base l’ingestion de produits alimentaires liquides tout au long de la première semaine des suites. L’alimentation normale n’est permise qu’à partir de la troisième semaine.

Au cours du premier mois, le patient doit éviter la pratique d’activités sportives et la nourriture assez lourde afin de prévenir les hémorragies, les infections intestinales et les reflux œsophagiens.

Le suivi de l’état de santé doit être fait par un médecin spécialiste partenaire l’agence et qui se prolongera durant les 3 premiers mois de la chirurgie de l’obésité.

Les complications

Assez fréquentes surtout pour les sujets irrespectueux  des consignes médicales, les complications sont parfois graves si le patient ne prend pas au sérieux leur apparition.

Les problèmes gastro-œsophagiens ainsi que les hémorragies sont les principaux désagréments de cette chirurgie. Pour y pallier, des traitements médicamenteux et parfois, une intervention chirurgicale est inéluctable si le praticien déduit que les agrafes ne sont pas assez étanches ou si le chemin des alitements vers l’intestin est trop court.

Résultat d’un by-pass gastrique

Le résultat est visible dès la première semaine, la perte de poids est considérable au fil du temps. Pour estimer que la chirurgie est réussie, il faut l’IMC soit inférieurs à 30kg/m2. Généralement, un lifting cuisse, bras et ventre est conseillée après un by-pass gastrique afin de remédier au relâchement cutané.